Tour d’Ariège

Cette tour de guet, en briques et galets de l’Ariège, constitue le plus gros vestige du château. Dominant un rempart, elle protégeait le pont-levis.

Elle faisait partie d’un ensemble qui fut détruit sur ordre de Richelieu lors des Guerres de Religion en 1633.

La Torre d’Arièja

Aquela torre de gait, bastida de teules e còdols d’Arièja, es le mes gròs vestigi del castèl. Dominant un barri, protegissiá le pont-levadís.

Fasiá partida d'un ensem que fusquèt destrusit en 1633 sus òrdre de Richelieu pendent las guèrras de religion.

La Torre de Ariège

Esta atalaya, en ladrillo y canto rodado del río Ariège, es el vestigio más grande del castillo. De su posición dominante en la muralla, protegía el puente levadizo.

Formaba parte de un conjunto que fue destruido, por orden de Richelieu durante las Guerras de Religión, en 1633.

The Ariège Tower

This brick and Ariège-stone watch tower, constitutes the largest remains of the castle. Towering above the ramparts, it overlooked the drawbridge.

Everything was destroyed by order of Richelieu during the Religious Wars.


bandeau_photos_tour_01

enfants-sans-fond

« Si tu devais construire un fort, où le mettrais-tu ? »

La bute qui descend en falaise vers la rivière a naturellement une forme plus facile à fortifier. Faire repérer les traces des anciennes fortifications. Le Fort de Montmerle s’y est élevé pendant plusieurs siècles.

« Repère la tour. Sais-tu à quoi servaient les tours au Moyen-âge ? »

Situées tout autour du fort, en hauteur, les tours permettaient le guet pendant les périodes fréquentes de conflit.

« Qui pouvait arriver ? Par quel moyen ? »

Des voyageurs, des marchands ou des assaillants. Ils se déplaçaient à pied, à cheval avec ou sans attelage.

« Comment faisait-on au Moyen-âge pour sécuriser un passage de rivière ? »

On construisait des ponts-levis, en bois : le tablier pouvait être relevé, la rivière constituait alors une défense naturelle infranchissable. A l’origine se trouvait ici un pont-levis en bois.

Les enfants n’ont pas besoin d’utiliser le téléphone ! Entre « … » la question à poser à l’enfant – en gras, des éléments de réponse à lui donner.